FAQ - Covid-19

Veuillez-trouver ci-dessous nos réponses aux questions fréquemment posées.
Pour toute autre question, nous vous invitons à consulter la page FAQ du site du Ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères

1/ Voyager en France :

Résident français aux Etats-Unis, puis-je me rendre en France cet été ?

Nous vous recommandons d’éviter autant que possible les déplacements internationaux, pour des raisons sanitaires liées à la circulation du virus, même pour revenir sur le territoire national, à moins qu’un motif impérieux ne vous y contraigne.
Cependant, le retour en France est autorisé pour les ressortissants français quel que soit leur lieu de résidence. Ils doivent pour cela justifier de leur nationalité française auprès de la compagnie aérienne et aux contrôles.

Nous attirons aussi votre attention qu’en raison des restrictions d’accès au territoire des États-Unis en vigueur depuis le 14 mars 2020 pour les ressortissants étrangers en provenance, notamment, de l’espace Schengen, dont la France, vous prenez le risque de vous trouver bloqué en France sans possibilité de retour aux États-Unis.

Qu’est-ce qu’un motif impérieux ?

Il s’agit d’un voyage dont “la nécessité ne saurait être remise en cause”.
Exemples de motifs impérieux : assistance urgente à un proche, obsèques d’un proche parent, fin d’expatriation, déplacement justifié par un droit de garde, de visite ou d’hébergement d’un enfant, accompagnement d’une personne vulnérable, résidence principale en péril. Les vacances, même prévues de longue date, ne représentent pas un motif impérieux.

Dois-je présenter le résultat d’un test RT-PCR COVID-19 au départ des États-Unis ?

En application du décret n° 2020-911 du 27 juillet 2020, les voyageurs âgés de onze ans ou plus au départ des États-Unis devront présenter, pour toute arrivée en France à partir du samedi 1er août, le résultat d’un examen biologique de dépistage virologique réalisé moins de 72 heures avant le vol ne concluant pas à une contamination par le covid-19. S’ils ne peuvent pas présenter ce test, l’embarquement sera refusé. Ces passagers ne subissent pas d’autre contrôle sanitaire à l’arrivée.

Une liste des sites de tests disponibles dans la circonscription est disponible ci-dessous. Il est recommandé cependant de s’assurer, avant d’effectuer le test, du délai nécessaire pour l’obtention des résultats.

Dans les cas exceptionnels et documentés d’impossibilité d’obtenir un test dans le délai imparti et de motif impérieux de voyager à la date envisagée, vous pourrez vous adresser au consulat compétent au titre de votre résidence pour demander une attestation d’exemption. Ce dispositif dérogatoire est provisoire et le Consulat vous rappelle l’obligation de rechercher activement un test PCR avant votre départ qui vous évitera de vous faire tester à l’arrivée à l’aéroport et les délais d’attente afférant.

Si les les voyageurs peuvent présenter ni un document attestant de la réalisation d’un test PCR dans les délais requis, ni une attestation d’exemption, l’embarquement sera refusé.

Pour demander une attestation d’exemption, merci d’envoyer un email à : infos.houston@consulfrance-houston.org

Il est rappelé également que depuis le 17 mars, dans le contexte de l’épidémie de Covid-19, les frontières à l’entrée de l’Union européenne et de l’espace Schengen sont fermées pour les voyageurs en provenance des États-Unis et que dans ce cadre, seules les personnes relevant de l’une des catégories mentionnées dans l’attestation de déplacement international dérogatoire depuis l’étranger vers la France métropolitaine sont autorisées à entrer sur le territoire français : https://www.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Attestation-de-deplacement-et-de-voyage

Rappel : le port du masque est obligatoire dans les avions et les aéroports.

Où me faire tester aux États-Unis ?

Vous trouverez ci-dessous une liste non exhaustive d’établissements déclarant fournir les résultats de tests en moins de 72h. Néanmoins, en raison de l’évolution rapide de la situation sanitaire, le consulat vous recommande d’appeler le centre de test avant de vous y rendre pour confirmer le délai de retour des résultats COVID-19.

Houston :

- SpectraCell laboratories : https://www.spectracell.com/covid-19
- http://www.medageneclinicpa.com (appeler le 713-779-1633 pour prendre RDV)
- River Oaks hospital & clinics https://www.rohc.care/
- Ascent Emergency Medical Center https://ascentemc.com/covid-information
- Medicorp https://www.covid19drivethru.com/
- Ibn Sina Foundation https://www.ibnsinafoundation.org/

Dallas :

Si vous souhaitez être mis en contact avec un centre proposant des tests PCR en moins de 72h à Dallas, merci de contacter le consulat par téléphone (+1 346-401-8909)

Austin :

Si vous souhaitez être mis en contact avec un centre proposant des tests PCR en moins de 72h à Austin, merci de contacter le consulat par téléphone (+1 346-401-8909) ou votre chef d’ilot.

Arkansas :

- Natural State Laboratories (les contacter au 501-753-0100 pour plus d’informations)

Une fois les résultats obtenus assurez-vous qu’il est bien indiqué sur la feuille de résultats qu’il s’agit d’un test PCR.

Vous connaissez un centre qui effectue des tests en moins de 72h et qui ne se trouve pas sur cette liste ? Envoyez-nous un EMAIL

Serai-je mis en quarantaine une fois arrivé en France ?

Les passagers qui présentent le résultat d’un examen biologique de dépistage virologique réalisé moins de 72 heures avant le vol ne concluant pas à une contamination par le covid-19 ne subissent pas d’autre contrôle sanitaire à l’arrivée et sont dispensés de quatorzaine.

Il est fait appel au civisme et au sens des responsabilités des voyageurs pour mettre en œuvre les précautions sanitaires recommandées par les autorités.

Mon conjoint américain peut-il m’accompagner en France ?

Oui si vous prouvez auprès de la compagnie aérienne et à l’arrivée en France votre lien matrimonial (acte de mariage, livret de famille) ou que vous êtes pacsés. Il faut également produire un justificatif de vie commune.

Quant aux concubins, ils doivent résider habituellement dans le même foyer que le citoyen français. Ils devront présenter une attestation sur l’honneur ET la preuve concrète du concubinage (bail de logement ou acte de propriété en commun, factures de moins de 3 mois). Un modèle de certificat de concubinage est disponible sur service-public.fr.

Les ressortissants américains sont admis à rester en France sans visa pendant 90 jours maximum.

Pour un séjour de plus de 90 jours en France les conjoints de ressortissants français devront solliciter un visa de long séjour. Il convient de contacter le service des visas du Consulat de France à Washington pour obtenir plus d’informations : visas@consulfrance-washington.org

Je suis en couple avec un(e) ressortissant(e) français(e) établi(e) en France sans être marié(e), pacsé(e) ou concubin(e) et je veux rentrer en France pour un court séjour, que faire ?

Si vous êtes en couple avec un(e) ressortissant(e) français(e) établi(e) en France sans être marié(e), pacsé(e) ou concubin(e) et qu’en conséquence, vous ne faites pas partie des catégories prévues par l’attestation de déplacement dérogatoire international, il est possible, sous certaines conditions, de solliciter une dérogation exceptionnelle à l’entrée sur le territoire français pour y effectuer un court séjour.

Votre demande d’obtention d’un laissez-passer est à adresser au Consulat général de France à Houston à infos.houston@consulfrance-houston.org en y joignant les éléments suivants :

  1. demande écrite du couple, avec leurs coordonnées complètes, précisant notamment la durée et les dates du séjour envisagé ;
  2. copie d’une pièce d’identité de chacun des membres du couple et d’une preuve de nationalité française du partenaire français ;
  3. preuve de résidence en France pour le partenaire français ;
  4. tout élément administratif prouvant l’existence de la relation, depuis un minimum de 6 mois avant la fermeture des frontières (c’est-à-dire depuis le 16 septembre 2019 au moins), et se fondant sur des rencontres effectives et régulières (à l’exclusion de toute relation uniquement virtuelle ou téléphonique) :
  5. pages des passeports des deux partenaires attestant de ces rencontres au fil du temps, preuves de précédents séjours en France, etc...

La réunion d’éléments objectifs de communauté de vie est indispensable à une instruction de ces demandes, l’objectif étant de faciliter, à titre exceptionnel, les retrouvailles de couples séparés par la fermeture généralisée des frontières.

L’obtention d’un laissez-passer n’exempte pas les personnes relevant d’une nationalité soumise à visa de court séjour de la nécessité de disposer d’un visa en cours de validité au moment du voyage. La demande de visa le cas échéant formulée après l’obtention d’un laissez-passer.

Pour ne pas saturer les services, il n’est pas nécessaire de rappeler ou de réécrire aux services consulaires pour savoir où en est votre demande. Vous serez informés après quelques jours de la décision vous concernant par le consulat.

Mon enfant franco-américain n’a pas encore de passeport français. Peut-il venir ?

Oui si vous pouvez fournir un acte de naissance (français ou américain) ou un livret de famille prouvant son lien de filiation à l’égard du parent français. Il conviendra de présenter aussi à la compagnie aérienne et aux contrôles le passeport américain de votre enfant ainsi que le passeport français du parent.

Au retour de France, il est conseillé de demander la transcription de l’acte de naissance de votre enfant auprès du consulat général de France à Los Angeles puis de déposer une demande de passeport auprès de nos services.

Peut-on voyager avec un passeport ou une carte d’identité expirés ?

Vous devez normalement détenir un passeport français en cours de validité. Cependant, si vous détenez également un passeport américain, vous pouvez normalement voyager avec un passeport français ou une carte d’identité française expirés depuis moins de 5 ans. Il est néanmoins fortement recommandé de vérifier auprès de la compagnie aérienne si elle acceptera de vous laisser embarquer dans ces conditions.

Attention : la possibilité d’être admis sur le territoire, à l’arrivée en France, relève de la seule compétence de la Police aux Frontières.

Si vous avez besoin d’un titre de voyage de manière urgente et pour un motif impérieux (décès d’un proche par exemple), écrivez au consulat sur en cliquant ici en décrivant précisément votre situation et communiquez les justificatifs demandés sur cette page. Notez que les départs en vacances, même prévus de longue date, ne sont pas des urgences.

Pour déposer une demande de passeport, cliquez ici.

Quels sont les documents nécessaires pour voyager vers la France ?

Pour votre déplacement en France, il est impératif que vous complétiez au préalable deux documents :

A partir du 1er août, tous les voyageurs vers la France depuis les États-Unis devront par ailleurs présenter un test PCR négatif réalisé moins de 72h avant l’embarquement. Les passagers qui ne pourront le fournir se verront refuser l’embarquement

Vols vers la France

Attention, certaines compagnies ’low cost’ n’opèrent plus de vols mais continuent néanmoins à vendre des billets.

Air France a annoncé des vols directs au départ de Houston vers Paris-Charles de Gaulle à partir du 1er septembre 2020.

Que faire en cas d’annulation de mon vol ?

Au départ des États-Unis, pour les vols à destination de l’Union Européenne, les compagnies communautaires sont soumises au règlement 261 de l’Union européenne, protégeant les passagers en cas d’annulation de leur vol.

En pratique, les passagers doivent prendre l’attache de leur compagnie aérienne et leur indiquer leur préférence (remboursement, réacheminement dans les meilleurs délais ou réacheminement à une date ultérieure), conformément au règlement européen (article 8).

Les compagnies communautaires sont également soumises à la réglementation américaine pour les vols au départ des États-Unis.

Pour les autres compagnies,la règlementation américaine s’applique. En cas d’annulation du vol par la compagnie aérienne, cette règlementation prévoit le remboursement intégral si le passager choisit de ne plus effectuer le voyage.

Le passager peut également choisir d’être réacheminé mais la règlementation n’impose pas aux compagnies le réacheminement sur des vols d’une autre compagnie. Il est néanmoins possible d’en faire la demande à la compagnie aérienne qui peut, si elle en est d’accord, effectuer ce transfert vers une autre compagnie aérienne. (voir le site du US Department of Transportation)

Pour des questions relatives à la modification de votre billet et aux conditions de remboursement, contactez votre compagnie et votre assurance voyage. En cas de difficulté, il vous est possible de contacter laMédiation Tourisme et Voyage pour vous assister dans vos démarches.

Pourrai-je ensuite rentrer aux États-Unis après mon séjour en France ?

Avant tout déplacement en France ou à l’étranger, nous vous recommandons fortement de vérifier au préalable que votre situation figure parmi les exceptions vous permettant de rentrer aux États-Unis.

Depuis le 14 mars 2020 et jusqu’à nouvel ordre, les autorités américaines ont décidé l’interdiction d’entrée sur le territoire américain pour les personnes ayant séjourné et/ou transité dans l’un des pays de l’espace Schengen (dont la France) au cours des 14 jours précédant leur arrivée aux États-Unis.

A cette décision du 14 mars, s’ajoute celle du 22 juin 2020 imposant de nouvelles restrictions en matière de délivrance de visas de travail et d’accès au territoire des Etats-Unis concernant plus particulièrement les visas H1B, J et L.

Pour retrouver la proclamation traduite en français, cliquez ici.

Quelques exceptions à ces mesures existent. Sont notamment autorisés à entrer sur le territoire américain les résidents permanents ou les conjoints et enfants non mariés de moins de 21 ans d’un ressortissant américain.

Il est par ailleurs possible de faire une demande de dérogation auprès de l’Ambassade des Etats-Unis à Paris au titre des "National Interest Exceptions".
Voir https://fr.usembassy.gov/visas/

Ces informations sont mises à jour sur le site "Conseils aux voyageurs".

En cas de doute, vous pouvez consulter Customs and Border Protection (CBP) : 1-800-232-4636 et cwus@cdc.gov ou contacter le Consulat des États-Unis à Paris via Parisvisainquiry@state.gov ou du pays dans lequel vous vous trouvez.

Serai-je mis en quarantaine à mon retour aux États-Unis ?

Les autorités américaines demandent à toute personne arrivant aux États-Unis d’effectuer une « auto-quarantaine » à domicile de 14 jours. Des contrôles peuvent être effectués pour vérifier que la quarantaine est faite. Pour plus de précisions, consultez le site Internet de Centers for Disease Control.

Puis-je renouveler en France mon visa américain qui expire ?

Les services des visas américains ont fermé à l’étranger en mars dernier. Le 14 juillet, le Département d’État a annoncé une reprise progressive de la délivrance des visas dits de « routine ». Pour connaître les modalités actuels de fonctionnement d’une ambassade américaine en particulier, il convient de consulter son site Internet.
Attention, seuls les résidents permanents et titulaires de Carte verte peuvent entrer sur le territoire américain à ce jour, hormis quelques exceptions prévues dans la proclamation 9984 de la Maison Blanche.

Puis-je renouveler mon visa aux États-Unis avant son expiration ?

Si vous vous trouvez dans l’incapacité de quitter le territoire américain avant l’expiration de votre autorisation de séjour en raison de la crise liée à l’épidémie de coronavirus Covid-19, vous devez soumettre une demande de prolongation à U.S. Citizenship and Immigration Services (USCIS) en suivant la procédure décrite sur son site Internet.
Cette demande de prolongation doit être faite avant la date d’expiration de votre autorisation de séjour. En cas d’urgence, vous pouvez aussi contacter USCIS au 1-800-375-5283 pour être guidé dans vos démarches.

2/ Dans le sens États-Unis => France :

Je souhaite être rapatrié vers la France, comment faire ?

A ce stade, les vols commerciaux sont maintenus depuis plusieurs aéroports aux États-Unis : il convient donc de contacter en priorité votre compagnie aérienne.

Dans le contexte de l’épidémie, il est déconseillé de se rendre dans les consulats ou dans les aéroports : privilégiez les appels téléphoniques et les e-mails et suivez les recommandations des autorités locales.
 ?Si vous êtes Français de passage, il est recommandé de vous inscrire au plus vite sur Ariane pour faire connaître votre présence aux États-Unis :
https://pastel.diplomatie.gouv.fr/fildariane/dyn/public/login.html si des mesures spécifiques devaient être mises en œuvre, et de vous tenir informé.

J’essaie de contacter ma compagnie aérienne mais celle-ci ne répond pas, que puis-je faire ?

Vous pouvez essayer de contacter votre compagnie aérienne via la page facebook, souvent la communication via les réseaux sociaux est moins encombrée que le standard téléphonique.

Mon vol a été annulé et je risque de ne pas avoir suffisamment d’argent pour rester aux Etats-Unis, que puis-je faire ?

Vous devez prendre contact avec votre compagnie aérienne ou votre agence de voyage et faire appel à votre famille ou à vos proches, par exemple via les sites de transfert Western Union.

Je suis étudiant aux Etats-Unis : dois-je rentrer ?

Il est recommandé à tous les Français en déplacement temporaire aux Etats-Unis de prendre les mesures nécessaires pour leur retour rapide en France, tant que les lignes commerciales restent ouvertes. Si vous envisagez néanmoins de rester aux Etats-Unis, il est essentiel de vous préoccuper de la couverture médicale dont vous bénéficiez et des ressources dont vous pouvez disposer. Si elles ne s’avèrent pas suffisantes, et compte tenu du caractère très évolutif de la situation, il est préférable de rentrer en France rapidement, en accord avec votre université d’accueil et votre université en France, s’il s’agit d’un accord d’échange universitaire. Les universités assurent pour la plupart les cours et examens à distance, il est conseillé de prendre contact avec elles.

D’une manière générale, il est recommandé aux Français en séjour temporaire aux Etats-Unis de prendre les mesures nécessaires pour rentrer en France : si votre visa expire d’ici le 30 juin, il vous est fortement recommandé de ne pas attendre cette date pour trouver une solution de retour. Cette recommandation est fondée sur les fortes incertitudes qui pèsent sur la disponibilité de vols commerciaux vers l’Europe et la France dans les jours qui viennent et donc le risque de se trouver aux Etats-Unis sans solution de retour pour une durée indéterminée.

Les étudiants d’échange en détresse financière qui ne seraient pas en mesure d’assurer les coûts d’un retour anticipé doivent se mettre rapidement en contact avec leur établissement d’origine en France, ainsi qu’avec leur famille et leurs proches. Si aucune solution ne leur est proposée, alors ils doivent se tourner vers les autorités consulaires pour les tenir informées.

Les étudiants qui présentent un risque particulier de vulnérabilité médicale au regard de leur condition sanitaire sont invités à se faire connaître des ambassades et consulats.

S’agissant des étudiants inscrits dans un parcours diplômant (Bachelor, Master, PhD, JD…) et/ou dont le séjour se prolonge au-delà de l’été prochain, il leur est recommandé de rester aux Etats-Unis, tant que les conditions énoncées ci-dessous sont réunies.

En tout état de cause, une décision de rester aux Etats-Unis implique obligatoirement :
- d’être en possession d’une assurance santé suffisamment robuste pour couvrir les risques liés au coronavirus
- de disposer d’un logement (on ou off campus) qui permette de se conformer aux consignes de distanciation sociale dans toutes les activités de la vie quotidienne
- d’avoir les moyens d’assumer le risque financier d’un séjour prolongé sur le territoire des Etats-Unis (en cas de suspension des vols commerciaux dans la durée).

Dans tous les cas, les étudiants doivent impérativement se signaler auprès de l’officier d’immigration de leur établissement d’accueil aux Etats-Unis.

Mon enfant est actuellement en famille d’accueil/étudiant/stagiaire aux Etats-Unis : doit-il rentrer ?

Oui, il est recommandé à tous les Français en déplacement temporaire aux Etats-Unis de prendre les mesures nécessaires pour leur retour rapide en France, tant que les lignes commerciales restent ouvertes.

Mon enfant vient de naître aux Etats-Unis, comment déclarer la naissance et avec quel document peut-il quitter le territoire ?

Le consulat le plus proche établira un laissez-passer type A au nouveau-né franco-américain sous réserve d’avoir vérifié le lien de filiation avec le parent français et sur présentation de l’acte de naissance américain.

Je suis en cours de séjour en Amérique latine et je dois retourner en France en transitant par les Etats-Unis, y serai-je autorisé ?

Le transit aux Etats-Unis est impossible si vous avez séjourné ou transité par un pays de l’espace Schengen dans la période des 14 jours précédant le transit prévu par les Etats-Unis, sauf si vous faites partie des catégories d’exemption prévues par les nouvelles mesures de l’administration américaine (cf. détail du texte de la Proclamation en français sur le site du consulat général). Contactez votre compagnie aérienne pour les possibilités de re-routage.

Mon ESTA arrive en fin de validité, que puis-je faire ?

Si les circonstances actuelles ne vous permettent pas de regagner la France avant la fin de validité de votre permis ESTA il vous est possible de demander une extension de 30 jours en contactant les services d’immigration (USCIS) ou bien les bureaux des services du CBP les plus proches (lien vers la liste complète de leurs bureaux : https://www.cbp.gov/contact/ports/deferred-inspection-sites)

Attention ceci n’est possible que si votre ESTA est encore valide Vous pouvez vérifier la date d’expiration de votre ESTA en allant sur le site suivant https://i94.cbp.dhs.gov/I94/#/home

Je réside aux Etats-Unis et je ne peux pas quitter le territoire avant l’expiration de mon autorisation de séjour (I-94) : comment faire pour prolonger mon autorisation de séjour ?

Les Français qui résident aux Etats-Unis avec une autorisation de séjour en cours de validité (I-94) et qui se trouvent dans l’incapacité de quitter le territoire avant l’expiration de leur autorisation de séjour en raison de la crise liée à l’épidémie de coronavirus Covid-19 doivent soumettre une demande de prolongation de la durée de leur autorisation de séjour aux services de l’immigration (U.S. Citizenship and Immigration Services) en suivant la procédure décrite à l’adresse suivante : https://www.uscis.gov/i-539 ou https://www.uscis.gov/i-129 en fonction de la catégorie de visa concernée.
Cette demande de prolongation doit être faite avant la date d’expiration de votre autorisation de séjour.
Vous trouverez toutes les informations utiles sur cette procédure ainsi que les modalités d’examen et d’acceptation des demandes à l’adresse suivante. Ce lien détaille les catégories de visas qui ne sont pas éligibles à effectuer une demande de prolongation, celles pour lesquelles les personnes doivent remplir le formulaire I-129 et les autres catégories, le formulaire I-539 :
https://www.uscis.gov/sites/default/files/USCIS/Resources/C1en.pdf.
Si la date d’expiration de votre autorisation de séjour est très rapprochée, il convient de contacter le USCIS Customer Service par téléphone (1-800-375-5283), en disposant de son numéro d’enregistrement I-94, donné à l’entrée sur le territoire des États-Unis.

3/ Dans le sens France => États-Unis :

Demande d’exception relative à l’intérêt national (National Interest Exception

Les NIE sont accordées par la section consulaire de l’Ambassade des Etats-Unis à Paris. Elles ne sont valables que pour une seule entrée et pour une durée de trente jours. Cela signifie que le voyageur peut entrer une fois dans les trente jours suivant l’attribution de la NIE.

La durée du séjour autorisé aux États-Unis sera déterminée par Customs and Border Protection (CBP) au point d’entrée.

Les voyageurs ne doivent pas soumettre une demande avant trente jours avant la date prévue de leur voyage.

Les demandes de voyage déposées plus de 30 jours avant la date du voyage seront refusées. Chaque voyage aux États-Unis nécessitera une nouvelle demande. Il n’y a aucune garantie que les NIE ultérieures seront accordés.

Les voyageurs doivent suivre les étapes ci-dessous s’ils pensent être éligibles à une NIE :

- Envoyer un courriel à PARISVISAINQUIRY@state.gov
- L’objet doit s’intituler : « CONSIDERATION FOR NATIONAL INTEREST EXCEPTION - [Nom de famille] »
- Joindre une copie de la page d’informations personnelles du passeport et une copie de tout visa délivré précédemment par les autorités américaines
- Joindre également la documentation appropriée :

Pour les titulaires de visa E, H, L, O de retour, il convient de démontrer que le voyage procurera des avantages économiques substantiels à l’économie des États-Unis. Il doit s’agir de déclarations d’une entité des États-Unis (fournisseur, client, affilié, etc.) détaillant l’activité prévue et quantifiant l’avantage économique (dollars payés/investis ; emplois créés/maintenus aux États-Unis, etc.)
Pour les titulaires de visa I, preuve d’emploi ou contrat avec la société de médias
Pour les titulaires de visa J, formulaire DS-2019 à jour

- Ou

Pour toute catégorie de visa, preuve de travaux/recherches en cours dans un domaine impliquant le traitement direct des patients atteints de la COVID-19 ou la recherche sur la COVD-19.

Il convient cependant de préciser que les critères d’octroi de NIE sont très stricts et que de telles exceptions sont accordées sur la base d’un examen au cas par cas. En tout état de cause, il convient d’avoir confirmation par les autorités consulaires américaines qu’une NIE a été accordée avant d’envisager tout projet de voyage de manière ferme et définitive.

Par ailleurs, la section consulaire de l’Ambassade des États-Unis à Paris ne répond pas aux demandes des voyageurs qui se trouvent aux États-Unis ou à l’extérieur de la France. Aucune NIE ne peut être accordée avant le voyage en France et il n’existe aucune garantie qu’une exception sera accordée une fois en France.

Qu’ont décidé les autorités américaines pour les voyages depuis l’Europe vers les Etats-unis ?

Les autorités américaines ont instauré un certain nombre de mesures de restriction d’accès au territoire pour les étrangers ayant séjourné ou transité par la Chine (hors régions administratives spéciales de Hong Kong et Macao, et Taïwan), l’Iran, l’espace Schengen (dont la France), le Royaume-Uni et l’Irlande dans les 14 jours précédant leur arrivée aux États-Unis.

Quelle est la règle concernant les voyageurs en provenance de l’espace Schengen ?

Depuis 14 mars 2020 et pendant 30 jours, les autorités américaines ont interdit l’entrée sur le territoire aux personnes ayant séjourné et/ou transité dans l’un des pays de l’espace Schengen au cours des 14 jours précédant leur arrivée sur le territoire américain.?La zone Schengen comprend les pays suivants : France, Autriche, Belgique, République Tchèque, Danemark, Estonie, Finlande, Allemagne, Grèce, Hongrie, Islande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Norvège, Pologne, Portugal, Slovaquie, Slovénie, Espagne, Suède, Suisse, Liechtenstein.?Ces mesures d’interdiction prévoient un certain nombre d’exceptions, selon le statut des voyageurs concernés. Les ressortissants français qui sont résidents permanents ou bénéficient d’une exemption par le mariage notamment sont autorisés à entrer sur le territoire. Veuillez vous rapporter à la proclamation 9984 de la Maison Blanche, qui figure sur notre site internet, y compris dans une traduction française.?Avant tout déplacement aux États-Unis, il est fortement recommandé de contacter sa compagnie aérienne ou son agence de voyages pour connaître les conséquences de ces mesures sur le statut de son vol.

Des amis / des membres de ma famille ont prévu de voyager de France vers les Etats-Unis dans les prochains jours : pourront-ils entrer aux Etats-Unis ?

Il est recommandé de reporter tout déplacement depuis la France vers les Etats-Unis, comme vers l’ensemble des destinations à l’étranger. Les autorités américaines ont mis en place depuis le 13 mars des restrictions d’accès au territoire des Etats-Unis pour les voyageurs en provenance de l’espace Schengen et seules quelques catégories de personnes sont exemptées (https://washington.consulfrance.org/spip.php?article1202)
Il convient de se conformer aux recommandations en ligne sur le site des conseils aux voyageurs (https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays-destination/etats-unis/) et de suivre régulièrement l’évolution de la situation.

Je suis titulaire d’un ESTA qui a été validé, ou d’un visa délivré récemment par le consulat général des Etats-Unis à Paris, donc ça signifie que je peux voyager vers les Etats-Unis ?

La possession d’un visa valide ou d’un ESTA ne permet pas en soi de bénéficier d’une exception aux mesures de restriction annoncées, sauf si vous faites partie des catégories identifiées comme pouvant bénéficier d’une exemption (cf. texte de la Proclamation présidentielle en français sur le site du consulat). Par ailleurs, votre ESTA peut être automatiquement annulé par la police aux frontières américaine si vous avez séjournée dans un pays de l’espace Schengen pendant les 14 jours précédant votre voyage.

Mon ESTA a été annulé automatiquement par les autorités américaines alors que je n’ai pas séjourné dans l’espace Schengen pendant les 14 jours précédant mon voyage : que dois-je faire ?

Si vous n’avez pas séjourné pendant les 14 jours précédant votre voyage dans un pays de l’espace Schengen, en Irlande, au Royaume-Uni, en Chine ou en Iran, vous pouvez contacter la police aux frontières des Etats-Unis au numéro suivant : +1 (202) 325 8000.

Puis-je contourner les mesures de restriction d’entrée aux Etats-Unis en passant par un pays situé en dehors de l’espace Schengen, comme le Canada ?

Non, le critère n’est pas le pays de provenance du voyageur mais le séjour dans un pays de l’espace Schengen dans les 14 jours précédant le voyage. Par ailleurs, la police aux frontières américaine effectue un contrôle des voyageurs avant l’embarquement ainsi qu’à l’arrivée. Enfin, nous vous rappelons qu’il est recommandé de différer tout déplacement de la France vers les Etats-Unis ou l’étranger.

Pour les voyageurs autorisés à entrer aux Etats-Unis, quels sont les aéroports ouverts ?

Les voyageurs en provenance de l’espace Schengen ou y ayant séjourné dans les 14 jours précédant leur voyage qui seraient autorisés à entrer aux Etats-Unis au titre des exemptions prévues ne peuvent accéder au territoire américain que par 13 aéroports : JFK (NY), Chicago (O’Hare), San Francisco International Airport, Seattle Tacoma Airport, Honolulu, L.A.A, Atlanta, Washington Dulles, Détroit, Dallas Fortworth, Newark, Boston, Miami. Ils font généralement l’objet d’une consigne de quarantaine pendant 14 jours à domicile.

En tant que conjoint ou enfant de ressortissant américain, je bénéficie d’une exemption mentionnée dans la proclamation pour pouvoir entrer aux Etats-Unis depuis l’espace Schengen : que dois-je fournir à la compagnie aérienne ?

Vous devez fournir tout document permettant d’établir le lien familial avec le ressortissant américain ou détenteur d’une carte verte (certificat de mariage, de naissance, copie du passeport du conjoint américain ou de la carte verte du conjoint…). La compagnie aérienne se rapprochera de la police aux frontières américaine pour effectuer des vérifications et c’est cette dernière qui prendra la décision d’autoriser votre embarquement.

Quand cette mesure prendra-t-elle fin ?

Cette mesure est effective depuis le 14 mars. Nous ne pouvons pas préjuger de sa date de fin.

Mon passeport français m’empêche-t-il automatiquement de me rendre aux États-Unis ?

Non. Le critère fixé par la décision des autorités américaines est le séjour dans l’un des pays Schengen (et les autres pays concernés par la mesure américaine) et pas la nationalité. Un passeport français n’implique donc pas automatiquement une interdiction d’entrée sur le territoire américain. Un citoyen français qui aurait passé les 14 derniers jours avant son voyage en dehors de la zone Schengen (et des autres pays concernés par la mesure américaine) pourrait voyager vers les États-Unis.

Mon vol transite par un pays de la zone Schengen, puis-je aller aux États-Unis ?

Non. Les personnes concernées par la décision américaine qui transitent par un pays de l’espace Schengen seront interdites d’embarquer, car le transit est considéré comme un séjour.

Qu’en est-il de la Polynésie française ?

Les territoires d’Outre-Mer et plus particulièrement la Polynésie française ne font pas partie de l’espace Schengen. Ils ne sont pas concernés par l’interdiction d’accès au territoire américain. Certaines compagnies aériennes qui relient Papeete à Paris ont toutefois pris la décision de ne plus faire escale en Californie.

 
 
Pour toute autre question, nous vous invitons à consulter la page FAQ du site du Ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères

Dernière modification : 23/11/2020

Haut de page