Hommage à Samuel Paty

Nous avons rendu hommage aujourd’hui à Samuel Paty en présence des conseillers consulaires, des agents du Consulat général de France, des proviseurs et enseignants des écoles françaises, des représentants des grandes religions et de la ville de Houston. Cet hommage a été suivi d’une minute de silence.

JPEG
JPEG
JPEG
JPEG
JPEG

Veuillez-trouver ci dessous le discours du consul général et sa traduction en PJ :

Mesdames et messieurs, chers compatriotes, chers amis,

Nous voici réunis tristement aujourd’hui à la suite de cet assassinat aussi tragique que révoltant d’un des enseignants de l’école de la République française, Samuel PATY, victime d’un acte de terrorisme islamique qui, d’une manière renouvelée mais aussi plus douloureuse encore, nous interpelle, tant par sa victime que par le motif et les circonstances qui ont conduit à ce meurtre abject.

Je voudrais tout d’abord remercier les personnes qui m’entourent car chacune d’elles représente une communauté dont la présence renforce encore la portée de cet hommage :

Nos conseillers des Français de l’étranger, élus de la communauté française au Texas ;

Les proviseurs et enseignants de nos écoles françaises à Houston, Awty International School, Lycée international de Houston et EFGH ;

Le corps consulaire ;

La ville de Houston

Les représentants de trois grandes religions : la Fondation Minaret et l’imam Basem Hamid, l’American Jewish Committee, le père Ted Baesinger de la paroisse catholique francophone ;

Ce n’est pas, hélas, la première fois que nous sommes unis pour dire non au fanatisme et à toute exploitation d’idéologies ou de religions pour attenter à la vie humaine.

Pour ne citer que quelques dates tragiques, je rappellerai les rassemblements organisés après les attentats du Bataclan en novembre 2015 ou de Nice en juillet 2016 mais aussi après celui de Pittsburgh en novembre 2018 ou ceux de Pâques 2019 au Sri Lanka. Après chacun de ces actes, et je ne les cite pas tous, nous avons honoré ensemble leurs victimes et redit ensemble notre détermination à combattre à sa racine le mal qui avait guidé leurs bourreaux.

Ce soir, nous honorons la mémoire d’un professeur d’histoire-géographie passionné de 47 ans et je voudrais donner la parole à Madame Monique EXBRAYAT, professeur d’histoire-géographie au Lycée international de Houston qui a accepté de porter témoignage.

(Intervention de Mme EXBRAYAT)

Mesdames et Messieurs, ce soir comme ce fut le cas au long de cette journée en France et partout dans le monde, l’hommage que nous rendons à Samuel PATY a un sens plus fort encore car ce Hussard de la République a été assassiné pour avoir expliqué à ses élèves ce qu’est la liberté d’expression, la laïcité, la liberté de croire ou de ne pas croire.

Il l’a fait avec respect, avec la pédagogie que tous lui reconnaissait. Il l’a fait car sa vocation, la mission de tout enseignant est de contribuer à construire des personnes libres. Par le savoir, par la culture, par la connaissance de l’autre, par l’apprentissage des valeurs sur lesquelles jamais nous ne pourrons transiger si nous voulons garder cette liberté.

Il l’a fait car la mission, la vocation d’un enseignant de la République française est de s’assurer que tous les enfants de cette République comprennent et acceptent les valeurs et les principes qui la fondent car, sans cette adhésion, sans ce respect des valeurs et principes fondateurs de la République française, il ne peut pas y avoir de communauté de destin national. Le meurtrier de Samuel Paty et ceux qui ont inspiré et guidé son geste se sont donc attaqués à notre République.

Ce meurtrier et ses inspirateurs se sont aussi attaqués à tous ceux qui partagent les valeurs universelles portées par la République française, dont celle de la liberté d’expression.

C’est pour cela que ce meurtrier et ses inspirateurs ont déjà perdu leur combat car nos valeurs sont universelles et notre unité sans faille. Elle est sans faille car elle repose sur le dialogue entre nos peuples, nos communautés, nos religions, nos familles, le seul dialogue qui permette une adhésion libre et éclairée à ces valeurs qui nous unissent.

Le Président de la République lui a rendu hommage il y a quelques heures à la Sorbonne, lieu de savoir et d’humanisme, et l’a fait Chevalier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur. Permettez-moi de citer deux extraits de son allocution :

« Samuel Paty est devenu vendredi le visage de la République, le visage de notre détermination à apprendre, à comprendre, à continuer d’enseigner à être libres. »

« Nous continuerons ce combat pour la liberté et pour la raison dont vous êtes désormais le visage, parce qu’en France, Professeur, les Lumières ne s’éteignent jamais ».

Mesdames et Messieurs, en pensées avec la famille de Samuel Paty, avec ses collègues, ses élèves, l’ensemble de la communauté éducative, que ce drame a bouleversés, nous allons maintenant observer une minute de silence.

English Version ->

Word - 88.8 ko
(Word - 88.8 ko)

Merci à tous pour votre présence à la résidence ou de manière virtuelle.

Dernière modification : 22/10/2020

Haut de page