Le Texas

. Capitale : Austin
. Superficie : 678 054 km2 – 2ème Etat après l’Alaska.
. Population : 28 304 596 habitants (au 1er juillet 2017)
. PIB : 1 308 132 Millions de dollars en 2011.
. Date d’admission dans l’Union : 1845
. Gouverneur : Greg Abbott -R
. Sénateurs : John Cornyn-R, Ted Cruz-R
. Représentants : 36 (voir annexe page 18)
. Communauté française : 10237 Français inscrits au registre du Consulat en 2017 mais on estime à 20 000 le nombre de Français présents au Texas.

1- Présentation générale

Eléments géographiques

La géographie du Texas est diverse compte tenu de la taille de cet État américain. Le Texas est le deuxième État des États-Unis par sa superficie et sa population. Il représente 7 % du territoire américain et occupe la partie méridionale du centre du pays. Il possède une frontière avec le Mexique au sud ; les états voisins sont l’Oklahoma, la Louisiane, l’Arkansas et le Nouveau-Mexique. Le Texas appartient à plusieurs ensembles régionaux : à la Sun Belt, mais aussi au Sud des États-Unis. La capitale est Austin, mais les deux principales agglomérations sont Dallas et Houston. Territoire contrasté et riche, le Texas présente des régions peu peuplées dans lesquelles la nature et les activités agricoles dominent, mais aussi des métropoles d’envergure internationale. Deuxième Etat le plus peuplé des États-Unis après la Californie, la répartition de la population y est inégale et les densités sont élevées à l’est.

Le Texas compte trois de ses villes parmi les dix villes américaines les plus peuplées :
-  Houston : 2,303,482 habitants (4ème ville des Etats-Unis après New York, Los Angeles et Chicago) – Maire : Sylvester Turner
-  San Antonio : 1,492,510 habitants (7ème ville) – Maire : Ron Nirenberg
-  Dallas – 1,317,929 habitants (9ème ville) – Maire : Mike Rawlings
-  Austin : 947,890 habitants – Maire : Steve Adler
-  Fort Worth – 854,113 habitants – Maire : Betsy Price
-  El Paso – 837,918 habitants – Maire : Donald ’Dee’ Margo

Les Texans divisent leur État en cinq régions géographiques : North Texas (parfois appelé le Panhandle), East Texas, Central Texas, South Texas et West Texas Le Texas Almanac retient quatre régions physiques qui débordent des frontières du Texas : les plaines côtières du golfe du Mexique (Gulf Coastal Plains), les plaines intérieures (Interior Lowlands), les Grandes Plaines (Great Plains) et le Grand Bassin (Basin and Range Province).

Aperçu historique

Le nom "Texas" vient de la prononciation espagnole "Tejas", un mot issu de la langue des indiens. Province espagnole jusqu’en 1821, puis mexicaine, le Texas accède à l’indépendance en 1836. Il adhère à l’Union en 1845, après la guerre de Libération contre le Mexique et devient la 28ème étoile du drapeau américain. L’Etat du Texas est fier de son histoire marquée par une lutte incessante contre l’adversité. Aucun Texan n’a oublié Fort Alamo ou les neuf années d’existence de la République texane.

Six pays ont administré la province. On reconnaît leur drapeau respectif sur l’un des emblèmes du Texas :
-  Espagne : 1519 -1685
-  France : 1685 -1690
-  Espagne : 1690 -1821
-  Mexique : 1821-1836
-  République du Texas : 1836 -1845
-  Etats-Unis d’Amérique : 1845 -1861
-  Etats Confédérés d’Amérique : 1861-1865
-  Etats-Unis d’Amérique : 1865
Comme tous les Etats américains, le Texas possède 4 symboles :
-  Fleur : "bluebonnet"
-  Hymne : "Texas, our Texas"
-  Arbre : "pecan tree"
-  Oiseau :"mockingbird"

Population

Le Texas bénéficie d’un dynamisme démographique important : 28 304 596 habitants (au 1er juillet 2017), +12,6% depuis le recensement du 1er avril 2010.
La composition de sa population a évolué comme suit depuis 2012 (US Census Bureau) :
-  Anglo-saxons : 42,6% (-2,7%)
-  Afro-américains : 12,6 %(+1,1%),
-  Hispaniques : 39,1 % (+1,5%),
-  Asiatiques : 4,8 % (+1%),
-  Indiens d’Amériques ou autres : 1 % (-0,8%)
Actuellement plus d’un Texan sur trois est d’origine hispanique. Si les projections se confirment, les Hispaniques deviendront majoritaires au Texas en 2030.

2- Données politiques, économiques, sociales et culturelles

Organisation politique et administrative
Austin est la capitale administrative et politique de l’Etat, le Texas compte 254 comtés.

A/ Politique locale

. Exécutif :

La branche exécutive du Texas est composée de nombreux élus : un gouverneur, un lieutenant gouverneur, un contrôleur des comptes publics, un Land Commissioner, un procureur général, un commissaire à l’agriculture, trois commissaires aux transports et un Secrétaire d’Etat désigné par le gouverneur. Le gouverneur voit donc son pouvoir restreint par les autres élus et membres de l’exécutif.

Georges W. Bush est élu Gouverneur pour la première fois en 1994 et réélu en 1998. Du fait de son accession à la présidence des Etats-Unis en 2000, c’est un autre Républicain, Rick Perry, élu Lieutenant-gouverneur en 1998, qui lui succède. M. Perry est réélu en 2002 et 2006 et 2010.

Le républicain Greg Abbott succède à Rick Perry en 2014, celui-ci ayant décidé de ne pas se représenter pour un quatrième mandat.

Le Républicain Dan Patrick occupe depuis 2014 le poste stratégique de Lieutenant-gouverneur (présidence du Sénat, élaboration du Budget, contrôle du calendrier législatif et de la nomination des présidents des commissions).

Les autres postes étatiques restent également aux mains des Républicains : le Procureur général (Ken Paxton) ; le Contrôleur des comptes publics (Glen Hegar) ; le Commissaire à l’agriculture (Sid Miller) ; le Land Commissioner, (George P. Bush).

. Législatif :

Le Texas est doté d’un système bicaméral avec une Chambre des Représentants de 150 membres (mandat de 2 ans) et un Sénat de 31 élus (mandat de 4 ans, renouvellement par moitié tous les 2 ans). Le Président de la Chambre des Représentants (Speaker) est actuellement Joe Straus. La présidence du Sénat est assurée par le Lieutenant-Gouverneur, Dan Patrick.

Les élections du 8 novembre 2016 ont confirmé la majorité des Républicains à la Chambre des Représentants qui se compose désormais de 95 Républicains et de 55 Démocrates.

Les Républicains conservent également une forte majorité au Sénat avec 20 sièges contre 11 pour les Démocrates.

B/ Au niveau fédéral :

. Au Sénat :

Au niveau fédéral, deux sénateurs Républicains texans siègent au Sénat pour un mandat de 6 ans :
-  John Cornyn, élu depuis 2002, a été facilement réélu face au candidat démocrate David Alameel en novembre 2014
-  Ted Cruz a été élu en 2012 face à Paul Sadler à 57% contre 40% des voix. Il sera soumis à réelection en novembre 2018 et probablement opposé au démocrate Beto O’Rourke (représentant d’El Paso au congrès fédéral).

. A la Chambre des Représentants :

Suite au recensement de 2010, le Texas a gagné 4 sièges à la Chambres des Représentants. La délégation texane à la Chambre des Représentants est composée de 25 Républicains et de 11 Démocrates.

. Résultats aux dernières élections présidentielles :

Lors de l’élection de 2016, la domination républicaine depuis 36 ans a été confirmée par la victoire de Donald Trump avec 53,5% des voix contre 43,5% pour Hillary Clinton. Il est tout de même à noter que cette marge était la plus étroite depuis de nombreuses années entre le candidat républicain et le candidat démocrate au Texas. En 2012, Mitt Romney avait remporté 57% des suffrages contre 41% pour Barack Obama.

Situation économique

A/ Le troisième PIB des États-Unis :

Le Produit Intérieur Brut (PIB) du Texas a atteint 1, 616 trillions de dollars pour l’année fiscale 2016. Il s’agit du 3éme des Etats-Unis en termes de richesses produites après la Californie et l’état de New York. Si le Texas était indépendant, son économie le situerait au 12ème rang mondial, à un niveau proche de celui de pays comme l’Espagne et le Canada et se situe devant la Russie.
Avec 54 entreprises qui ont leur siège dans l’Etat, dans son classement des 500 plus grandes entreprises aux Etats-Unis, le magazine Fortune met le Texas en deuxième position nationale après New York et devant la Californie.

B/ Énergie, coton, élevage : un État leader

Le premier choc pétrolier a favorisé le développement de la production pétrolière domestique qui fut le fondement de la prospérité du Texas et l’origine de l’augmentation de sa population qui a dépassé 28 millions d’habitants en 2017 dont 82,5% vivant dans des villes. On approcherait des 30 millions d’habitants en intégrant les clandestins.

Alors que la production de gaz et de pétrole représentait environ 20% du PIB du Texas des années 70 jusqu’au début des années 1980, le poids de ce secteur s’élève en fonction du cours du West Texas Intermediate (le pétrole brut américain de référence) entre 8 et 13% du PIB de l’État depuis 2008, qui marque le renouveau du secteur au Texas du fait de la révolution du schiste.

Le Texas assurait en 2017 30% de la production américaine de pétrole et 25% de la production de gaz naturel. Le Texas détient 1/3 de la capacité installée des Etats-Unis dans l’éolien (entre 12 et 40% du mix énergétique de l’État en fonction de l’intensité des vents) et il se lance dans le solaire (Solairedirect, une filiale d’Engie, y a construit la plus grande centrale solaire de l’Union). Les entreprises du secteur pétrolier (Exxon, Conoco-Phillips) qui sont la deuxième et la 13ème capitalisation boursière de l’union sont naturellement très présentes dans l’économie de l’Etat.

Autre pilier de l’économie texane jusque dans les années 1970, l’agriculture texane très compétitive (elle ne représente plus qu’1% de son PIB) est la deuxième du pays (premier producteur de coton et premier dans le domaine de l’élevage). Le Texas est ainsi le centre mondial en matière de clonage animal.

C/ Le Texas se saisit de la révolution de la high-tech :

De fait, une réelle diversification s’est opérée avec succès au cours des trente dernières années avec le développement des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC), du secteur de l’électronique et des logiciels, du médical, des biotechnologies et de la construction aéronautique. Mais d’autres secteurs importants sont représentés, des TIC (Texas Instrument et EDS à Dallas)

Les NTIC se concentrent dans les Silicon Hills autour d’Austin (présence de Gemplus, racheté récemment par Thalès) ; l’électronique et les télécoms dans le Telecom Corridor près de Dallas (Texas Instruments, Alcatel-Lucent) ; la construction aéronautique et spatiale à Dallas et autour du Centre spatial Johnson de la NASA à Houston.

D/ Les échanges internationaux au Texas

En 2016, le Texas a conservé sa place de 1er Etat exportateur des Etats-Unis pour la 15ème année consécutive, selon les données publiées par le Département Américain du Commerce. La valeur des biens exportés du Texas pour 2013 s’élevaient à 280 milliards de dollars (soit 17,7% des exportations américaines qui ont atteint 1 590 Mds), une augmentation de 5,6 % par rapport à 2012 (265 milliards de dollars).

Les échanges avec le Mexique sont les plus élevés (36,1%), le Canada (9,3%), la Chine (5%), le Brésil (3,9%) et les Pays-Bas (3,4%). Les industries les plus exportatrices du Texas en 2016 ont été celles des hydrocarbures (23,3%), TIC et de l’électronique (17,2%), la chimie (17,1%), la mécanique (10,7%), le matériel de transport (8,7%), les produits agricoles (5%), et autres (19,7%).

Le Texas reste le 2ème Etat en termes de nombre d’emplois dans les filiales américaines de sociétés étrangères (460 100 emplois en 2011). Entre 2009 et 2015, il y a eu 475 projets d’IDE dans le Texas, créant 59 000 emplois et générant 43 milliards de dollars en investissement de capitaux dont 40% provenant de l’Union européenne.

Données culturelles et éducatives

A/ Principales universités :

Les 36 universités publiques texanes se sont progressivement réunies en six systèmes principaux : University of Texas ; Texas A&M; University of Houston ; Texas Tech University ; University of North Texas ; Texas State University. Seules quatre universités publiques mineures n’ont pas été intégrées à l’un de ces systèmes. L’Etat comprend aussi une quarantaine d’universités privées parmi lesquelles la Rice University à Houston et la Southern Methodist University à Dallas se distinguent dans leur niveau d’enseignement et leurs capacités de recherche. Le Baylor College of Medicine joue aussi un rôle de premier plan comme faculté de médecine privée.
Le Texas est passé à la troisième place dans le paysage américain en recherche et développement en 2014. La Californie, avec des dépenses R&D qui dépassent les 71 milliards de dollars, domine la scène (82 % de ces dépenses étant industrielles) ; les Etats suivants, Massachusetts, Michigan et Texas ayant des dépenses dans ce domaine aux alentours de 20 milliards de dollars (la R&D texane vient à 78 % de l’industrie).

Le Texas se place à la deuxième place pour le dépôt de brevets aux Etats-Unis derrière la Californie (9934 brevets déposés au Texas en 2015). Huit de ses universités sont considérées par la Fondation Carnegie comme de "Tier One" avec une importante activité de recherche : Rice University, The University of Texas at Austin, The University of Texas at Arlington, University of Houston, University of North Texas, Texas A&M University, University of Texas at Dallas et Texas Tech University. UT Austin et Texas A&M, représentent en outre des universités de taille considérable, avec respectivement cinquante et soixante-dix mille étudiants, là où Rice parvient à une réputation de niveau similaire avec moins de sept mille étudiants.

Le système de recherche académique texan le place en deuxième position au niveau du financement local de l’enseignement (https://www.usgovernmentspending.com/compare_state_spending_2017b20a), derrière la Californie et témoigne de la volonté actuelle des acteurs locaux de promouvoir leurs institutions d’enseignement supérieur et de recherche. Cependant, le financement éducatif par étudiant reste largement en-dessous de la moyenne nationale (la Californie étant dans la moyenne et l’Etat de New York dominant le classement – http://www.governing.com/gov-data/education-data/state-education-spending-per-pupil-data.html). En ce qui concerne l’enseignement supérieur, l’Etat se classe en deuxième position pour le nombre d’étudiants universitaires, devant l’Etat de New York et derrière la Californie.

Pour les universités publiques, deuxième en nombre de diplômes de Bachelor délivrés, le Texas dépasse la Californie pour les Masters et les Doctorats, s’imposant comme leader, au moins en nombre. Sur l’ensemble du système universitaire, public comme privé, le Texas est troisième en termes du nombre de diplômes universitaires délivrés à chaque niveau (derrière la Californie et, suivant les cas, New York et la Floride – https://nces.ed.gov/programs/digest/d16/tables/dt16_319.10.asp?current=yes). L’Etat s’est actuellement fortement engagé pour assurer le développement ultérieur de son potentiel d’enseignement supérieur et de recherche afin de renforcer sa place sur la scène nationale.

B/ Domaines de recherche

Les domaines « phares » en recherche sont : énergie, santé, sciences et technologies de l’information et de la communication (STIC), science des matériaux et nanotechnologies, agriculture et spatial.

Energie : Les activités de recherche dans le domaine énergétique sont sans surprise un des points forts des universités texanes. Les principales compagnies pétrolières et gazières ont un siège au Texas et alimentent une forte activité en R&D dans ce domaine. Les universités locales ont orienté leurs stratégies afin de couvrir tous les aspects de l’énergie et toutes les sources.

Santé : Projeté dans l’avenir, le Centre Médical de Houston (Texas Medical Center – TMC), avec ses 54 hôpitaux et centres de recherche et ses 106 000 employés - dont 20 000 médecins et chercheurs - est le plus grand, et l’un des plus importants, des Etats-Unis et du monde. Avec 10 000 000 d’interactions annuelles avec des patients, le TMC a un PIB de 25 milliards de dollars, soit supérieur à celui de l’Estonie. Le Centre de Protonthérapie de l’Université du Texas est la plus grande installation de ce genre à être utilisée pour les soins du cancer, et la seule à être intégrée à un centre de recherche, le MD Anderson Cancer Center, plus grand hôpital spécialisé sur le cancer au monde. Le centre de recherche du Methodist Hospital est à la pointe dans l’application des nanotechnologies à la médecine, et notamment au traitement du cancer, des maladies cardiovasculaires, et à la régénération des tissus osseux.

STIC : Les Sciences et Technologies de l’Information et des Communications (STIC) jouent un rôle important dans l’économie du Texas. Avec des acteurs industriels comme Texas Instruments (siège à Dallas) et Dell (siège à Round Rock, agglomération de Austin), ces technologies sont aussi bien implantées que dans la Silicon Valley. Une majorité des membres de la Semiconductor Industry Association (SIA) ont d’ailleurs leur siège au Texas. Aussi bien sur les questions de matériaux que sur les questions d’utilisation et de logiciel, le Texas reste en pointe dans les STIC. Au niveau académique, l’Université du Texas à Austin et l’Université de Houston jouent un rôle important.

Matériaux et Nanotechnologies : Les matériaux restent un des sujets les plus importants dans la recherche actuelle, en particulier pour le lien étroit que les sciences des matériaux entretiennent avec les nanotechnologies. Toutes les universités texanes sont engagées dans ces recherches par nature multidisciplinaires, et transversales. Deux centres majeurs se détachent néanmoins : Rice University (qui abrite le premier centre dédié aux nanotechnologies, le Smalley Institute, en référence à Richard Smalley, Prix Nobel de Chimie en 1996 pour la découverte du fullerène).

Agronomie : Le Texas est évidemment associé dans l’imaginaire collectif aux troupeaux de bovins et aux cowboys. Cette représentation cache le fait que l’Etat dispose d’une recherche scientifique de pointe dans ce domaine. En ce qui concerne la recherche en agronomie, en vétérinaire, et dans toutes les disciplines biologiques connexes, l’université la mieux placée dans les classements des Colleges américains par US News est pourtant Texas A&M (dont le « A » dans le nom signifie justement « Agriculture »). Grâce à son College of Agriculture and Life Sciences, Texas A&M précède les Universités du Midwest (Illinois-Urbana-Champaign, Purdue et Iowa State, respectivement deuxième, troisième et quatrième), région considérée agricole par excellence. En outre, l’université est pionnière dans les technologies de clonage, pratiquant cette technologie depuis ses débuts (http://vetmed.tamu.edu/news/press-releases/first-academic-institution-to-clone-three-species) et est considérée comme détenant le record du plus grand nombre d’espèces différentes clonées (https://today.tamu.edu/2017/03/23/some-paws-for-celebration-worlds-first-cloned-cat-turns-15-at-texas-am/).

Spatial : « Houston » fût le premier mot prononcé par l’homme sur la Lune parce que le Texas fut choisi pour accueillir le centre de contrôle des vols spatiaux habités de la NASA, le Johnson Space Center. Le centre est le lieu d’entrainement des astronautes et de commande des vols spatiaux depuis le Projet Gemini à la Station Spatiale Internationale en passant bien sur par le programme Apollo et celui de la Navette Spatiale. En 2011, la mise à la retraite des navettes après 30 ans de service laisse en suspens la question des nouvelles orientations pour le centre spatial. La NASA finance en outre de nombreux projets de recherche en partenariat avec les universités texanes.

C/ Institutions culturelles

-  Spectacles et arts visuels

Le Texas possède des institutions culturelles de premier plan. L’agglomération de Dallas-Fort Worth compte de nombreux théâtres, et des musées majeurs (Kimbell Art Museum, Dalals Museum of Art, Nasher Sculpture Center). À Odessa, un bâtiment dont l’architecture s’inspire du Théâtre du Globe de Londres voit chaque été la représentation de pièces classiques et contemporaines de grande qualité. A Houston, le Theater District s’étend sur plus de 17 blocs. Il est le deuxième quartier des spectacles aux Etats-Unis en nombre de places derrière Broadway à New York. Il comprend 12 948 sièges pour des spectacles d’opéras, de ballets, de musique et de théâtre et attire plus de deux millions de spectateurs chaque année. En outre, Houston est l’une des cinq villes américaine à avoir une troupe professionnelle résidente dans les quatre disciplines des arts de la scène.

L’une des plus importantes collections d’art moderne et contemporain privées des Etats-Unis, The Menil Collection, se trouve également à Houston. Constituée par le couple franco-américain John et Dominique de Menil à partir des années 30, cette collection particulière est aujourd’hui exposée gratuitement dans un édifice remarquable réalisé par le célèbre Renzo Piano, architecte du Centre Georges Pompidou à Paris. The Museum of Fine Arts of Houston (MFAH), plus ancien et plus grand musée du Texas, abrite près de 64 000 œuvres - dont une collection française exceptionnelle - et accueille 1,25 millions de visiteurs par an. La présence de l’art contemporain américain et international dans ces sites prestigieux coexiste avec un goût indéfectible du public pour l’art français patrimonial, où réside encore pour l’Amérique d’aujourd’hui l’essentiel de notre identité culturelle.

-  Musique

Le mouvement musical le plus fécond au Texas est la country. La musique classique a également sa place bien qu’elle ne s’épanouisse essentiellement que dans les grandes métropoles. L’orchestre symphonique de Houston donne chaque année plus de 200 concerts à travers le monde entier et présente régulièrement des œuvres et des artistes français. L’orchestre symphonique de Dallas (Dallas Symphony Orchestra) est également réputé : il se produit dans le Morton H. Meyerson Symphony Center. Le Bass Performance Hall de Fort Worth s’inscrit dans la politique de revitalisation du centre-ville et accueille un orchestre symphonique, un ballet et un opéra.

Dans le paysage culturel texan, Austin occupe également une place de choix en tant que Capitale mondiale de la musique live. Créé en 1987, South by Southwest (SXSW) est un ensemble de festivals de musique (SXSW Music), de cinéma (SXSW Film) et de médias interactifs (SXSW Interactive) se tenant chaque année depuis 1987 au mois de mars à Austin (Texas, États-Unis). Il est l’un des plus importants événements dédiés aux cultures numériques et musicales dans le monde. En 2017, l’événement a attiré plus de 421 000 personnes (dont 71 000 pour le programme payant) de 95 pays. 2287 sessions ont été organisées avec 5280 intervenants et sur 25 thématiques. Son impact médiatique est aussi considérable : 4122 représentants des médias de plus de 80 pays y ont participé en 2017.

Le jumelage d’Austin avec la ville d’Angers est riche de nombreux échanges artistiques et cinématographiques entre les deux villes.

À Dallas, le quartier de Deep Ellum est un haut-lieu des musiques alternatives ; il s’est développé dans l’entre-deux-guerres comme un centre de jazz et de blues, avant d’accueillir des groupes punks dans les années 1970-1980.

3. Relations bilatérales

La Communauté française

2017
- Houston 5736
- Dallas 2298
- Austin 1533
- San Antonio 353
- Autres 317
TOTAL TEXAS
10237

10732 Français sont inscrits au registre du Consulat (Texas, Arkansas et Oklahoma) dont 10237 au Texas. Cependant, on estime autour de 20 000 le nombre de français présents dans la circonscription.

Intérêts économiques français

La présence économique française au Texas est importante. 5ème investisseur en termes de stock d’IDE entre 2009 et 2015 derrière le Royaume-Uni, l’Allemagne, le Canada et le Japon avec environ 40 projets (contre plus de 130 pour le Royaume-Uni), le secteur le plus représenté est celui du commerce au détail (LVMH, Kering), suivi de la chimie (Air liquide, Arkema, Total) et de l’électronique. Le stock total avoisinerait les 12 Mds de dollars représentant plus de 50 000 emplois directs.

En 2016, les échanges commerciaux bilatéraux affichaient un excédent pour la France de 141 millions de dollars. La France est le 17ème client du Texas (4 Mds de dollars, +2%/2016) et son 18ème fournisseur (3,2 Mds de dollars, -12,3/2016). Le Texas exporte essentiellement vers la France des produits chimiques et des produits pétroliers (plus de 50% du total). Dans l’autre sens, le secteur des transports représente 31 % de nos exportations vers le Texas, essentiellement dans l’aéronautique (Airbus, Airbus Hélicoptères, Safran, Turbomeca).

Près de 200 entreprises françaises sont implantées ou représentées au Texas (dont une cinquantaine de grandes entreprises), dont une centaine pour la seule ville de Houston, majoritairement impliquées dans les secteurs liés à l’énergie (Total, Technip, CGG, Axens, Veolia, Engie, Schlumberger, Dalkia, Doris, Nexans), des équipementiers pétroliers (Vallourec), de la chimie (Total Petrochemicals, Arkema, Air Liquide) et des banquiers (CA-CIB, Natixis, Société Générale).
Un second pôle se concentre autour de la conurbation Dallas-Fort Worth notamment dans la construction aéronautique et les services associés (Airbus Helicoptères, Turbomeca, Sagem, Labinal, Weber Aircraft), ainsi que les équipements de télécommunication (Alcatel) et électriques (Rexel). Dallas accueille également le siège américain d’Essilor.
Il existe deux chambres de commerce franco-américaines au Texas : à Dallas et à Houston.

Coopération scientifique

A/ Activités du service scientifique du poste (attaché et VI) :

- Déplacement au sein des universités de la circonscription afin de rencontrer les chercheurs locaux pour initier ou faciliter la mise en place ou la poursuite de collaborations scientifiques.

- Structuration de partenariats (fonds France – UT Austin, partenariat ENSAM – Texas A&M, etc.)

- Accompagnement de délégations – ex. 2017 suivi d’une rencontre entre l’ENSAM et l’université Texas A&M pour la signature d’un accord sur l’ouverture d’un pôle commun de recherche et d’innovation sur le campus d’Arts et Métiers à Aix-en-Provence.

- Promotion de la co-diplômation au niveau master et doctoral auprès des universités du Texas et des réseaux d’échanges internationaux (accompagnement d’une tournée en 2017 d’une délégation du Réseau n+i qui organise la mobilité d’étudiants étrangers dans des écoles d’ingénieurs française).

- Promotion des programmes du Service Scientifique de l’Ambassade : Make Our Planet Great Again (appel aux scientifiques travaillant sur les sciences du climat), YEi – Start in France (programme d’introduction de start-ups à l’écosystème français de l’innovation), mobilité étudiante (bourses Chateaubriand), conférences FAID (French-American Innovation Day), rencontres doctorales FADEX, Thomas Jefferson Fund.

- Organisation de symposiums/workshop – ex. workshop franco-américain sur les sargasses, organisé à Texas A&M Galveston en janvier 2018 en partenariat avec l’IRD, workshop tenu en mai 2017 à Rice University avec des doctorants de l’Institut Français du Pétrole et des Energies Nouvelles.

- Activité de veille scientifique (BE, rapports et commandes) – ex. le Service scientifique produit environ un article pour le bulletin électronique de l’ADIT chaque semaine.

B/ Principales interactions

Les institutions de recherche du Texas ont de nombreuses interactions avec la France. Les secteurs les plus représentatifs sont ceux de la médecine, des nanotechnologies et des sciences des matériaux, ainsi que le spatial.

Les relations sont établies à plusieurs niveaux, depuis le niveau institutionnel avec des accords de coopération comme celui du MD Anderson Cancer Center avec l’Institut Gustave Roussy (Villejuif), ou du Texas Children Cancer Center et du Centre Léon Bérard (Lyon), jusqu’aux échanges informels d’enseignants chercheurs et d’étudiants ou, plus récemment, à des fonds communs (fond Cecile DeWitt-Morette entre la France et l’Université du Texas à Austin).

Plusieurs scientifiques français occupent des postes de responsabilité dans des institutions de recherche du Texas, comme au Texas Medical Center de Houston, à University of Houston ou au Baylor Institute for Immunology Research (Dallas). De nombreux post-doctorants français viennent passer une ou plusieurs années dans les laboratoires des établissements universitaires (MD Anderson Cancer Center, Baylor institute, Rice University, UT Austin, etc.).

Coopération culturelle, éducative et universitaire

A/ Coopération culturelle :

Marfa
Nous apportons notre soutien à l’école d’architecture de Nantes pour le projet Fieldwork Marfa, un programme international de résidence et de recherche pour artistes émergents, situé à Marfa au Texas. Inauguration du pendant Texan du 1% artistique du nouveau bâtiment de l’Ecole des Beaux-arts de Nantes : Le plus Grand savon du monde de l’artiste Fabrice Hyber, fin mai 2018.

Nasher Sculpture Center – Dallas
Soutien à la résidence et à l’exposition de Anne Le Trotter en 2018.

Moody Center (centre d’art contemporain de l’Université de Rice – Houston) :
Préparation d’une Nuit des Idées (en partenariat avec l’Institut Français) pour janvier 2019

SXSW
En 2017 15 groupes français ont fait le déplacement pour se retrouver à Austin Cette année encore le Scac de Houston souhaite mettre en valeur la production musicale française contemporaine en faisant jouer une partie des groupes français présents durant l’édition SXSW 2018 à Houston15 groupes de musique française se produiront grâce au soutien du Bureau Export. Entre 18 et 20 startups seront présentes sur le Trade Show grâce au soutien de Business France). Le SXSW comporte également un volet numérique qui nous intéresse particulièrement en ce qu’il constitue un excellent relais pour promouvoir les talents français du jeux-vidéo, du web-documentaire, des effets spéciaux. Le réalisateur Olivier Assayas viendra présenter son travail, et une rétrospective partielle de son œuvre cinématographique sera présentée par la Austin film society. Hervé Cohen proposera un webdocumentaire sous la forme d’une installation artistique sur les métros du monde, intitulée Life Underground.

En termes de présence cinématographique, la multitude et la diversité des salles nous conduit à chercher à développer la projection de films français de façon régulière. Le MFAH de Houston projette chaque année plus de 200 films parmi lesquels de nombreuses productions françaises et organise un Five Funny French Film Festival, projections des meilleures comédies françaises récentes. La ville de Dallas héberge le Texas Theater (style Cinéma Paradisio) aujourd’hui rénové et est candidat à une diffusion régulière de films francophones.

B/ Coopération éducative :

Etablissements scolaires français homologués :

Trois écoles, à Austin, à Dallas et à Houston permettent actuellement aux enfants français ou francophones de suivre le cursus scolaire français. Ces écoles sont agréées par le Ministère de l’Education Nationale. Un établissement supplémentaire à Houston est en cours d’homologation.

Austin International School
4001 Adelphi Ln Austin www.austininternationalschool.org

Ecole internationale AWTY 7455 Awty School Lane Houston www.awty.org

Ecole internationale de Dallas 6039 Churchill Way Dallas www.dallasinternationalschool.org

Lycée International de Houston (en cours d’homologation)

Enseignement bilingue :

En août 2016, l’école Mark White Elementary (Houston) a ouvert ses portes et propose depuis un programme d’immersion bilingue français-anglais aux niveaux PK, K et 1st grade et ouvrira à la rentrée 2018-2019 le 2nd grade.

Les associations FLAM :

Education Française Greater Houston à Houston (EFGH) est la plus importante. Depuis septembre 2017, l’association accueille 151enfants francophones répartis dans 14 classes. EFGH emploie une dizaine de professeurs de français et autant d’assistants de langue.

Education Française Austin a été créée en 2011 et accueille 78 élèves.

Afin de mieux s’inscrire dans le réseau international, l’association FLAM Parlons français est devenue Education Française Dallas Metroplex. Cependant, EFDM peine à trouver son public avec moins de 10 élèves inscrits à la rentrée 2017-2018.

Associations de professeurs de français :

Notre principal partenaire local est L’American Association of Teachers of French (AATF). Le Texas possède 6 antennes régionales AATF (Central Texas, El Paso, Hautes Plaines, Houston, North Texas, South Texas).

L’association étant déjà subventionnée au niveau fédéral, le poste s’attache à apporter un soutien ‘en nature’ à l’AATF qui peut prendre différentes formes :
- Distribution de matériel pédagogique, fiche de lecture…
- Organisation régulière de formations de professeurs et d’ateliers pédagogiques
- Distribution de matériel promotionnel et campagne de promotion permanente du français et des études en France articulée autour des sites : thewoldspeaksfrench.org et usa.campusfrance.org

C/ Coopération universitaire :

L’université du Texas à Austin et Texas A&M University sont nos principaux partenaires, deux des vingt centres d’excellence des Etats-Unis. C’est au sein de ces importantes universités que se développent les partenariats les plus intéressants. C’est à Austin qu’a été créé, en 2003, le Centre pluridisciplinaire ou France UT Institute

D’autres universités sont également d’appréciables partenaires pour notre coopération, comme l’University of Houston Downtown, l’University of Texas Houston ou bien l’University of St Edwards, Austin. En effet, certains départements (langues étrangères, sociologie, sciences politiques, études françaises, écoles de musique, départements médias et audiovisuel, collèges d’architecture) se caractérisent par leur dynamisme et leur intérêt pour la France et la culture française, facilitant ainsi de réguliers partenariats.

Les collaborations :

-  En 2018, sera signé le Fonds Ut Austin – France, portant création d’un endowment favorisant les collaborations transatlantiques dans tous les domaines de la recherche universitaire.

-  Texas A&M University, College Station
Depuis 4 ans, le Département d’Etudes Classiques et Européennes de TAMU est devenu un de nos deux centres pluridisciplinaires. Ce Département promeut avec constance des événements de haut niveau académique et intellectuel impliquant des personnalités françaises de premier plan : il reçoit régulièrement des historiens, des philosophes ou des analystes politiques tels que Michel Wievorka, Tzvetan Todorov, Pierre Assouline ou Patrick Weil. En 2017, Pascal Bruckner a été accueilli à Texas A&M puis à Houston à la Résidence consulaire pour une présentation de son dernier ouvrage.

Les tournées d’écrivains et d’intellectuels
Il est intéressant de remarquer que nos interlocuteurs américains recherchent particulièrement les spécialistes les plus confirmés et les sujets les plus pointus. Afin de répondre au mieux à cette demande et avec l’aide de partenariats variés comme l’association Inprint ou les universités, le service culturel prévoit pour 2018 la venue de William Middelton, auteur d’une biographie sur Jean et Dominique de Menil, sera soutenu à double titre par le SCAC : participation à la soirée de lancement officiel à la Rothko Chapel le 27 mars 2018, puis présentation de l’auteur devant les élèves de Awty International School le 25 avril 2018.

Présence française

A/ Consuls honoraires :

Mr. Robert Lavie (Dallas, Texas)
M. Grant Moak (Oklahoma City, Oklahoma)
Mme Béatrice Moguel Moore (Little Rock, Arkansas)
M. Jean-François Remond (El Paso, Texas)
M. Damien Watel (San Antonio, Texas)
Mme Liz Wiley (Austin, Texas)

B/ Alliance françaises :

Cinq Alliances françaises fonctionnent au Texas à Austin, Dallas, El Paso, Houston, et San Antonio. Trois Accueils sont au service de la communauté française à Austin, Dallas et Houston.

C/ Jumelages :

Dallas (Texas) – Dijon (Côte-d’Or), 1957
Houston (Texas) – Nice (Alpes-Maritimes), 1973
Denison (Texas) – Cognac (Charente), 1993
Irving (Texas) – Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), 1993
Corpus Christi (Texas) – Agen (Lot-et-Garonne), 1996
Austin-Angers, 2009
Projet de jumelage entre Fort Worth et Nîmes

Visites de Personnalités

Président François Mitterrand à Houston pour le G7 de 1990
Christine Lagarde à Houston en mars 2007
Gilles de Robien en Oklahoma mars 2007
Sihem Habchi à Houston en avril 2008
Moussa Camara à Houston en mars 2009
Guy Sorman à Houston en mars 2004 et 2009
Anne-Marie Idrac à Houston en avril 2010
Edouard Courtial à Houston en mars 2011
Yvan Lachaud à Houston en mars 2011
Pascal Bruckner à College Station en Octobre 2012 et 2017
Marie Darrieussecq à Houston en Avril 2012
Henry Rousso à College Station en Novembre 2012 et 2016

Dernière modification : 22/02/2018

Haut de page