Renaud Seigneuric, nouvel attaché pour la Science et la Technologie

Renaud Seigneuric succède à Alain Mermet au poste d’Attaché pour la Science et la Technologie au Consulat Général.

La mission d’un Attaché pour la Science et la Technologie du Service Scientifique est de créer ainsi que d’entretenir des liens forts entre les acteurs publics et privés américains et français, au niveau des échanges universitaires, mais aussi en recherche, développement et innovation, en lien avec le Conseiller scientifique basé à l’Ambassade de France à Washington. https://www.france-science.org/-Accueil-Francais-.html.

En tant qu’Attaché pour la Science et la Technologie, Renaud Seigneuric souhaite favoriser les approches fondamentales et appliquées pluridisciplinaires et monothématiques à la pointe de la technologie et de la connaissance afin de contribuer le plus efficacement possible aux applications scientifiques et innovations pour le plus grand nombre. Les thématiques prioritaires de la coopération franco-américaine incluent l’intelligence artificielle, les nanosciences, le biomédical (dont la cancérologie), le smart manufacturing, le changement climatique et la biodiversité.

Physicien de formation (université de Toulouse III), les travaux de recherche de Renaud Seigneuric ont porté sur l’étude des systèmes complexes et leurs applications aux sciences du vivant et à la santé, de l’échelle de l’individu à celle du nanomètre. Titulaire d’un doctorat français de l’université de Grenoble et d’un PhD de l’université de Montréal au Canada, il a réalisé son stage postdoctoral au Pays-Bas sur la médecine personnalisée en cancérologie, dans l’un des 5 centres d’excellence de Siemens Medical Solutions. Recruté en France comme Enseignant-Chercheur en Nanotechnologies (université de Bourgogne Franche-Comté), il a fait le lien entre la physique et la biologie moléculaire (ex : projet européen sur la détection précoce du cancer, cristallisation d’une protéine identifiée comme nouvelle cible thérapeutique) et publié notamment dans Nature. Impliqué dans l’écosystème de l’innovation au travers de brevets, startup, spinoff, essai clinique, ses travaux en bioinformatique et analyse de données l’ont conduit à la State University of New York comme chercheur invité l’an dernier.

Dernière modification : 23/09/2019

Haut de page